Bonjour à tous !

” Et si nous faisions un peu de philosophie aujourd’hui ?

Mon fils passe son bac de philo dans quelques jours. Un des thèmes: la vérité. Vaste sujet !
Quelques reflexions sur le sujet (cliquez sur les liens pour plus de détails sur certains mots).
Partons d’une citation d’un grand philosophe du XXème siècle, ALAIN:

” ALAIN (1868-1951):

Qui se contente de sa pensée ne pense plus rien.

Penseur

Alain aborde ici le problème du doute, de la réflexion critique. Alain fait une analogie avec quelqu’un qui dort: celui qui dort n’est plus conscient, il ne pense plus. De la même façon, celui qui ne doute pas est plongé dans le sommeil de la pensée qu’on pourrait appeler l’ignorance. Selon Alain donc la pensée véritable est forcément subversive, c’est-à-dire qu’elle remet en cause.

Prenons l’exemple d’un adolescent qui ne ferait que contredire ses parents. C’est son moyen pour lui de s’affirmer.  Il conteste.  Ses parents sont excédés. Pourtant, c’est aussi là que réside la valeur de la pensée. Dire « oui » à tout s’apparente à la croyance, sans remise en cause.  Socrate  a dit :

« tout ce que je sais, c’est que je ne sais rien »

 en parfait accord ici avec  ce que lui avait dit l’Oracle de Delphes :

« connais-toi, toi-même ».

 Le propre de la pensée c’est d’être toujours en réflexion, de se remettre en cause, de douter.

N’est-ce pas aussi le propre de la démarche scientifique ?

La démarche scientifique repose sur le doute pour essayer de se rapprocher de la vérité sans jamais complètement l’atteindre. C’est cette recherche de la vérité qui garantit les progrès scientifiques. Ainsi, il n’est pas rare de voir la science se rectifier. La science repose sur ce principe de doute et de remise en questions, car comme le dit Carl Popper :

la science avance par « conjectures (=hypothèses) et réfutations (=démonstration du contraire) »

 autrement dit, elle se corrige et se réfute. 

 « Est fanatique celui qui est sûr de posséder la vérité»  a dit Albert Jacquard (Petite philosophie à l’usage des non-philosophes, 1997 ).

 Prétendre détenir la vérité sans discussion possible engendre le fanatisme, c’est à dire,  le dogmatisme ou, en d’autres termes, l’absence de doute et de critique, bref, l’absence de pensée. Ne faut-il pas plutôt continuer à rechercher sans cesse la vérité sans pour autant espérer y parvenir, comme garantie de notre tolérance envers les autres, envers le monde.

« La science est l’asymptote de la vérité. Elle approche sans cesse et ne touche jamais » Victor Hugo. 


Que vous inspirent ces pensées ?

 

Inspiré du site 

 

Devenez membre de ce site pour accéder aux ressources réservées aux membres et plus. C’est aussi une toute petite contribution pour faire vivre ce blog. Merci !
Become a member to access all resources and more. Thank you!
Pour découvrir les avantages, c’est par ici –> Devenez membre
Learn french, apprenez le français, FLE.

 

 

Leave a Reply

Follow

Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Join other followers: