Bonjour à toutes et à tous ,

Je viens de terminer un livre que m’a offert mon frère :

l-arbre-du-pays-toraja,M287145

“L’arbre du pays Toraja” de Philippe Claudel. Vous vous souvenez sûrement du merveilleux livre du même auteur “La petite fille de Monsieur Linh (à ne pas manquer si vous ne l’avez pas encore lu)

Ce livre est bien différent. On y retrouve la belle écriture de Claudel, bien sûr, mais il est ici beaucoup plus philosophique, nous offrant sa réflexion sur la vie, la mort. Des pages très sombres – un peu déprimant à mon goût – même si le livre se termine par un ballon d’espoir.

Voici une liste de mots que j’ai relevés au fil des pages et que, pour certains, on ne rencontre pas très souvent, comme cruciverbiste, rapin, licol .

Vous pouvez consulter Quizlet où je les ai rassemblés et où j’ai ajouté pour chacun d’eux la phrase en contexte:

Quizlet – vocabulaire.

Quelques extraits du livre aussi pour vous donner un aperçu de la dimension philosophique de ce livre :

” Notre vie n’est en rien une figure linéaire. Elle ressemble plutôt à l’unique exemplaire d’un livre, pour certains d’entre nous composé de quelques pages seulement, propres et lisses, recouvertes d’une écriture sage et appliquée, pour d’autres d’un nombre beaucoup plus important de feuillets, certains déchirés, d’autres plus ou moins ratures, plein de reprises et de repentirs.”

” La littérature en revanche est un cabri que ne retient aucun licol. Elle peut tout c’est le plus libre des arts “

” Sommes-nous toujours et simplement les victimes de nous-mêmes ou les coupable de notre propre chute ? “

” Poursuivre sa vie quand autour de soi s’effacent les figures et les présences revient à redéfinir constamment un ordre que le chaos de la mort bouleverse à chaque phase du jeu. Vivre, en quelque sorte, c’est savoir survivre et recomposer “

Leave a Reply

Follow

Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Join other followers: